"Un paradis financier pour les 0,1%" et autres nouvelles

1 jahr vor
  • Html
  • Text
Bulletin d'information aux Amis de Finance Watch - Novembre 2017
Bulletin d'information aux Amis de Finance Watch
Novembre 2017  

 
Afficher dans votre navigateur
English | Deutsch

EDITO

Un paradis financier pour les 0,1%


Ne faisons plus mine d’être surpris par l’ampleur de l’évasion fiscale révélée par les Paradise Papers et le fait que 80 % des montants contenus dans ces comptes offshore profitent aux 0,1% les plus riches, dont 50% eux-mêmes détenus par les premiers 0,01%.
Comme son nom l’indique, notre système économique repose sur l’accumulation de capital via la recherche de profits privés. La théorie avance que les fruits de cette dynamique nourriraient l’intérêt général. Et c’est une forme extrême de cette dynamique (non-prouvée) du ruissellement de la richesse qui s’est imposée comme planche de salut, lors de la crise de productivité et de croissance des années 70 : des capitaux publics furent massivement transférés vers des investisseurs privés ou les marchés financiers, le contrôle des mouvements de capitaux a été supprimé et les gouvernements ont été forcés d’entrer en compétition fiscale pour attirer les capitaux qu’ils venaient de céder ou de libérer. Autrement dit, les élites mondiales ne détournent pas le système financier international pour leur propre intérêt, c’est le système lui-même qui a été construit en leur faveur.
Une autre erreur que nous lisons souvent dans l’interprétation de ces révélations est l’insistance excessive sur la responsabilité individuelle des bénéficiaires de l’évasion fiscale. On risque de négliger ainsi le rôle crucial du secteur financier privé qui ne se contente pas de faciliter l’évasion fiscale mais souvent l’encourage. La plupart des bénéficiaires finaux des montages d’évasion fiscale n’ont sans doute pas initialement demandé à recourir à ces montages – c’est leur gestionnaire de fortune ou banquier privé qui leur en ont recommandé l’usage. Pourquoi ces derniers s’en priveraient-ils puisqu’en tant qu’entreprises cotées à la recherche de la maximisation du profit, leurs propres intérêts sont alignés avec ceux de leurs clients ?
Ne blâmons pas trop les institutions bruxelloises pour leur manque d’ambition : leurs propositions bien que trop timides sont déjà bloquées par les états membres eux-mêmes. En toute logique – et parfois même avec un bénéfice privé immédiat, ils défendent un système économique et financier qu’ils ont contribué à construire. Et c’est ce système que nous devons changer. 
Nos derniers webinaires (anglais)

1 Etat des lieux des régulations bancaires post-crise

Si vous n’avez pas pu suivre notre wébinaire « 10 ans après la crise : comment réguler les banques systémiques ? » (en anglais) sur les réussites et les lacunes de la réglementation bancaire d'après-crise en direct, nous vous invitons de regarder dès maintenant l’enregistrement vidéo du webinaire.

2 Comprendre la finance : La chaîne alimentaire du capital

Dans ce webinaire, Aline Fares présente les dynamiques d'allocation du capital, ses principaux acteurs (Fonds d'investissements, banques, investisseurs privés, hedge funds...), leurs critères d'investissements et les impacts sociétaux que l'on peut attendre de ce processus
Thérapie de choc

Pour un "plan Roosevelt" dans le monde de la finance

Cette tribune écrit par notre secrétaire générale Benoît Lallemand a été publié dans Socioalter, hors-série N°2, le 08 Novembre 2017
Dix ans après la plus grave crise financière depuis le krach de 1929, on entend beaucoup parler de finance « verte », « durable », « responsable ». On souhaiterait que cette discussion soit le résultat d’une transformation en profondeur du système financier, que les grandes déclarations politiques en 2008-2009 ont fait miroiter. Il n’en est rien, pour la simple raison que l’ambition de l’agenda de réforme financière d’après-crise du G20 s’est limité explicitement au prudentiel : s’assurer que le contribuable ne soit pas sollicité lors de la prochaine crise.
C’est tout l’enjeu du débat actuel autour de la « finance durable » que de dépasser ce diagnostic superficiel, visant à traiter le symptôme, pour traiter la maladie elle-même. Il s’agit de poser la question du rôle social du système financier – à quoi sert-il, qui sert-il ? – et de la direction du capital – à quelles fins est-il alloué et comment ? Lire la suite

Sortie du nouveau documentaire de Marc Roche


Les gangsters de la finance

 
Mardi 12 décembre à 20h50 sur ARTE
Blanchiment, fraude fiscale, corruption, manipulation des cours... : depuis la crise de 2008, la banque HSBC est au coeur de tous les scandales. Cinq ans après « Goldman Sachs – La banque qui dirige le monde », Jérôme Fritel et Marc Roche plongent dans les arcanes d’un empire tentaculaire qui se cache derrière sa vitrine de banque de détail britannique. De Hong Kong aux États-Unis en passant par l’Europe, cette édifiante enquête révèle non seulement l’ampleur ahurissante des malversations commises par HSBC, mais éclaire aussi – avec une remarquable limpidité – les menaces qui se profilent sur la stabilité financière mondiale, dix ans après la crise des "subprimes".
En savoir plus
 

A lire


« Les excès de la finance ou l’art de la prédation légalisée »
de Pierre Rabhi et Juliette Duquesne, paru en novembre 2017 aux éditions Presses du Châtelet.En savoir plus

« La planche et le billet - La monnaie au miroir de la BD » d’Eric Dacheux, paru en septembre 2017 aux Editions Connaissances et Savoirs. En savoir plus
 
Nous avons besoin de vous pour changer la finance!
 
SOUTENEZ-NOUS
En soutenant Finance Watch, vous participez à contrebalancer le lobby financier et à démonter les mythes que le secteur financier utilise pour protéger ses privilèges.
 
Votre soutien nous est précieux !
Si vous souhaitez contribuer davantage à notre travail, merci de transmettre ce message à vos amis qui pourraient être intéressés. Suivez-nous sur Twitter et Facebook ou faites un don en ligne.
 
Copyright © 2017 Finance Watch, All rights reserved.
Thank you for registering as a Friend of Finance Watch. We value your support !
Our mailing address is:
Finance WatchRue d'Arlon 92Brussels 1040 Belgium
Add us to your address book
Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list

Teilen Sie diesen Newsletter

© 2019