“Remettre la finance au service de la société" - Découvrez notre rapport annuel 2017

9 Monate vor


Text only:

Bulletin d'information aux Amis de Finance Watch - Mai 2018
Bulletin d'information aux Amis de Finance Watch - 
Mai 2018  
Afficher dans votre navigateur
English | Deutsch
Remettre la finance au service de la société


Ce mois-ci, nous vous invitons à découvrir notre rapport annuel 2017, publié récemment.
Vous pourrez y découvrir les étapes qui, l’an passé, ont jalonné notre transition progressive vers Finance Watch 2.0 – une évolution pour devenir plus proactif, davantage nous adapter à un environnement changeant et encore mieux tirer parti des points forts que nous avons développés depuis notre création.
Partout, nous ressentons une réelle soif de changement qui pourrait conduire le système financier à être en partie une solution à des questions clés tels le changement climatique, la faible productivité, les inégalités ou l’extrémisme politique. 
Nous avons agrandi notre équipe et ainsi renforcé notre capacité de communication et d’expertise. Nous pouvons ainsi mieux contribuer à la protection européenne des citoyens et des utilisateurs de services financiers au travers de rapports, de réponses à des consultations, d’auditions publiques, d’outils de communications et de campagnes.
L’année 2018 sera une année toute particulière : Dix ans après le déclenchement de la crise financière, nous sommes en train de travailler avec de nombreuses organisations de la société civile et militants de toute l’Europe sur un plan d’action commun pour construire une campagne collective, #10AnsAprès la crise.
Plus d’infos à venir !
La finance internationale violemment critiquée par le Vatican


Les transferts d’argent intraçables et la culture du secret avaient rendu la banque du Vatican tristement célèbre. Après avoir engagé des réformes financières au Vatican et lancé de grands travaux de nettoyage, le pape François vient de signer une critique cinglante (voir le document original ou une recension sur La Tribune) de l’industrie financière mondialisée faisant notamment valoir que les mesures prises à la suite du crash du marché immobilier en 2008 n’ont pas été assez fortes pour stopper les comportements non-éthiques, irresponsables ou risqués.
Quelques extraits :
« Notre époque a montré l’essoufflement d’une vision individualiste de l’homme pris surtout comme un consommateur, dont le profit consisterait avant tout à optimiser ses gains pécuniaires. En réalité, la personne humaine est dotée singulièrement d’un caractère relationnel et d’une rationalité continuellement à la recherche d’un gain et d’un bien-être entiers et non réductibles à une logique de consommation ou aux aspects économiques de la vie. » (9)
« Il est clair que le puissant moteur de l’économie que sont les marchés n’est pas en mesure de se réguler par lui-même : les marchés, en effet, ne peuvent ni produire les conditions qui leur permettent de se développer dans les règles (cohésion sociale, équité, confiance, sécurité, lois…), ni corriger leurs effets et leurs expressions nuisibles à la société humaine (inégalités, dégradation de l’environnement, insécurité sociale, fraudes...). »  (13)
« La spéculation, en particulier dans la sphère économique et financière, risque aujourd’hui de supplanter toutes les autres finalités majeures qui sous-tendent la liberté humaine. Cela porte atteinte à l’immense patrimoine de valeurs qui fonde la société civile, lieu de coexistence pacifique, de rencontre, de solidarité, de réciprocité revigorante et de responsabilité en vue du bien commun. Dans cette ligne, des termes tels que l’« efficacité », la « concurrence »,
le « leadership », le « mérite », tendent à occuper tout l’espace de notre culture civique ; ils assument une signification qui finit par appauvrir la qualité des échanges, réduite à un pur coefficient numérique. » (17)
« L’expérience des dernières décennies a démontré, d’une part, combien il est naïf de croire en une autosuffisance présumée des marchés dans leur fonction d’allocation des ressources, indépendamment de toute éthique ; d’autre part, elle révèle le besoin urgent d’une bonne régulation qui conjugue en même temps la liberté et la protection de tous les acteurs, et surtout des plus vulnérables, par un système d’interaction saine et correcte. Dans cette ligne, les pouvoirs politiques, économiques et financiers doivent toujours rester distincts et autonomes et, en même temps, viser au-delà de toute confusion nocive, la réalisation d’un bien destiné à tous sans être réservé à quelques privilégiés. » (21)
Chers ami(e)s de Finance Watch,
Nous avons mis à jour notre politique de protection des données personnelles et de sécurité des données en accord avec le nouveau règlement général sur la protection des données (RGPD) dont l’entrée en vigueur était le 25 mai 2018.
Protéger et respecter vos données personnelles est important pour nous. Pour plus d'information, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles et de sécurité des données. Les modifications que nous y avons faites apportent des précisions sur la manière dont nous collectons et utilisons vos données, et sur vos choix, vos droits et vos possibilités de contrôle.
N’hésitez aussi à prendre un bref instant pour mettre à jour vos préférences d’inscription à cette newsletter en cliquant ici.
Merci pour votre soutien,
L’équipe de Finance Watch

Baisser les exigences de capital des banques…


… pour préparer une nouvelle crise bancaire ?


Alléger la capitalisation des banques serait dangereux pour la stabilité financière, sans pour autant aider les PME françaises. Finance Watch co-signe l’analyse écrite par quatre organisations de la plateforme française « Changer la Finance », un réseau d’experts et d’organisations dédié à la régulation et à la réforme du système financier, en réponse à la proposition récente d’Emmanuel Macron de baisser les exigences de capital des banques.
« On n’est pas simplement dans l’amnésie, mais on réintroduit des éléments de la dernière crise financière et l’on imagine que cela produira d’autres effets. C’est de la folie ! »
Regardez cette interview (7 min) de Jézabel Couppey-Soubeyran, conseillère éditoriale au CEPII et Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Nous avons besoin de vous pour changer la finance!
 
SOUTENEZ-NOUS
En soutenant Finance Watch, vous participez à contrebalancer le lobby financier et à démonter les mythes que le secteur financier utilise pour protéger ses privilèges.
 
Votre soutien nous est précieux !
Si vous souhaitez contribuer davantage à notre travail, merci de transmettre ce message à vos amis qui pourraient être intéressés. Suivez-nous sur Twitter et Facebook ou faites un don en ligne.
 
Copyright © 2018 Finance Watch, All rights reserved.
Thank you for registering as a Friend of Finance Watch. We value your support !
Our mailing address is:
Finance WatchRue d'Arlon 92Brussels 1040 Belgium
Add us to your address book
Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list

Teilen Sie diesen Newsletter

© 2019