Finance Watch

1 jahr vor
  • Html
  • Text
Bulletin d'information d'été de Finance Watch
Finance Watch - Pour une finance au service de la société
Afficher dans votre navigateur
English | Deutsch
Bulletin d'information aux Amis de Finance Watch - Été 2017  
PENSIONS
Un trésor au bout de l'arc-en-ciel ?
« Si j’avais mis tous ces paiements de côté, sur mon compte en banque,
je serais riche aujourd'hui. Où est passé tout cet argent ? » ‘Leo’, retraité grec. 
La crise financière de 2007/8 a eu des conséquences désastreuses d’un point de vue social. Ceux qui en souffrent toutefois le plus sont les jeunes sans emploi d’Europe du sud, et les personnes âgées en Grèce dont les retraites ont été réduites de façon drastique par les coupes budgétaires imposées par l’austérité. Il est choquant de constater que 75 % des retraités grecs n’ont pas les moyens d’accéder aux médicaments ou à une alimentation décente.
Le point commun entre ces deux groupes, c’est la crise des retraites et du modèle européen de l’Etat providence.
Si les jeunes d’aujourd’hui sont, en grande partie, au chômage, comment pourront-ils financer les retraites des plus âgés ? Et comment financeront-ils leurs propres retraites, qui sont maintenant de plus en plus gérées par le secteur privé ? En Grèce, ce que l’on appelle le ‘contrat intergénérationnel’ semble marcher à l’envers : alors que normalement ce sont les travailleurs qui financent les retraites, ce sont aujourd’hui les parents retraités qui soutiennent – quand ils le peuvent – leurs enfants devenus des adultes sans emploi.
Non seulement en Grèce, mais aussi pour des millions de personnes dans toute l’Europe, les changements économiques et sociaux créent un véritable risque de pauvreté pour les personnes âgées : taux de natalité en baisse, espérance de vie en hausse, populations vieillissantes, automatisation du travail et politiques monétaires non traditionnelles comptent parmi les facteurs qui contribuent à la précarisation des régimes de retraite publics financés par capitalisation.
 © Mark Nelson
Dans notre nouveau rapport, Un tresor au bout de l’arc-en-ciel (en anglais, titre original "A pot of gold at the end of the rainbow"), nous examinons les choix difficiles auxquels la société devra fait face si elle veut éviter ces écueils.
Le rapport se penche sur ce qui attend les générations futures, et explique notamment en quoi les femmes sont plus exposées à la pauvreté des retraites que les hommes ; comment les inégalités de richesse et de revenu augmentent le risque de pauvreté touchant les personnes âgées ; quel sera l’impact des robots et de l’automatisation du travail sur les salaires et les retraites ; quels sont les différents effets de l’immigration sur le régime de retraites ; et propose une ouverture sur des modèles alternatifs, comme celui du « revenu de base » ou d'« allocation universelle ».
Nous avons inauguré la sortie du rapport lors d’une conférence de Finance Watch le mois dernier à Bruxelles. Cliquez ici pour voir les présentations, vidéos et photos. Des intervenants de la Commission Européenne ont profité de l’occasion pour présenter leur nouvelle initiative, concernant un régime Européen pour des plans de retraite individuels (Pan-European Personal Pension) qui se voudraient sûrs, simples, transparents et disponibles dans toute l’Europe. Nos réactions – positives et négatives – à cette proposition sont disponibles dans ce communiqué de presse.
Découvrez le nouveau rapport de Finance Watch, Un pas en avant, deux pas en arrière (en anglais, titre original "One step forward, two steps back"), avec nos commentaires et recommandations sur la proposition législative de la Commission européenne, et plus précisément sur les exigences de fonds propres des banques, le ratio de levier, la supervision et la résolution (et la ‘recapitalisation préventive’, elle-même problématique) ainsi que la proportionnalité, parmi d’autres sujets.
POLICY BRIEF Un pas en avant, deux pas en arrière
Par CHRISTIAN STIEFMUELLER
Dix ans après le début de la plus grave crise financière de l’histoire récente, l’Union Européenne se prépare à mettre une touche finale à l’une des pièces centrales de son projet de re-réglementation d’après-crise. Cet ensemble de réformes (le ‘Pack Bancaire’) incorpore dans le droit européen les derniers standards internationaux, mais il s’avère étrangement réticent et peu ambitieux. En même temps, les propositions commencent aussi à défaire certains éléments importants du cadre prudentiel existant.
Etant donné que nombreuses causes profondes de la crise restent intactes, et que les gouvernements et les banques centrales ont recours à des stimulus monétaires d’ampleur sans précédent pour compenser la constante fragilité du système financier, il n’est pas l’heure de se  complaire ou de revenir aux (mauvaises) habitudes. La reprise économique en Europe est toujours fragile. L’Union Européenne en général, et certains états membres en particulier, auraient bien du mal à absorber une nouvelle crise systémique. De nouvelles réformes visant à améliorer la résilience du secteur bancaire sont nécessaires pour transformer la reprise cyclique actuelle en une reprise structurelle et durable.
 
Nous avons besoin de vous pour changer la finance!
 
SOUTENEZ-NOUS
En soutenant Finance Watch, vous participez à contrebalancer le lobby financier et à démonter les mythes que le secteur financier utilise pour protéger ses privilèges.
 

DANS LES MEDIAS
Crise bancaire italienne
Par CHRISTIAN STIEFMUELLER
« Dans le monde de la réglementation bancaire subsistent encore deux univers parallèles. Dans le premier, les sauvetages bancaires sont vus d’un mauvais œil et sont considérés comme un abus de l’argent des contribuables. Dans le second, les sauvetages bancaires sont considérés comme une façon politiquement commode et bon marché de résoudre une crise bancaire. Ces deux approches ne sont pas compatibles. » – Christian Stiefmüller, Finance Watch, cité dans l’article Italy's Bank Funeral Shows EU Still Using Crisis Playbook, Bloomberg, 3 juillet 2017.

CONSULTATION
Des réglementations pour stimuler la FinTech 
Par l'équipe de FINANCE WATCH
« Pour libérer l’innovation et stimuler la croissance dans les technologies financières, l’UE aura besoin d’une excellente infrastructure, d’éducation de premier ordre, de solides mécanismes de financement et d’un vaste marché domestique avec peu de barrières. Cela demande un cadre réglementaire européen  unique focalisé sur la protection des consommateurs et non sur des politiques de dérégulation. »
Extrait de la réponse de Finance Watch à la consultation de la Commission Européenne sur les FinTech, publiée le 15 juin 2017.
 

GUIDE
Lobbying à Bruxelles
Par CORPORATE EUROPE OBSERVATORY
Le nouveau “Lobby Planet” est sorti ! Corporate Europe Observatory vous guide à travers les eaux troubles et les ruelles sombres du lobbying des milieux d’affaires européennes.
 “La ‘bulle’ bruxelloise est une petite communauté où les connaissances d’initiés sont des marchandises prisées. Les nombreux canaux d’influence, la pléthore de tactiques --souvent douteuses -- de lobbying et le manque de transparence ont créé un monde opaque et complexe, hors de vue du public.
Partant du principe qu’une opinion publique critique fait partie intégrante d’une démocratie saine, ce guide tente de faire la lumière sur quelques-uns des plus gros lobby actifs à Bruxelles.”

ARTICLE
Le lobby des grandes banques françaises
Par l'équipe de FINANCE WATCH
« La France possède les banques les plus ’too big to fail’ d’Europe continentale  et celles-ci retirent un avantage concurrentiel particulièrement important de l’utilisation de leur propres modèles internes de calcul de risque. D’autres banques européennes, notamment celles des pays nordiques, tirent un avantage encore plus important de leurs méthodes internes de calcul, mais  si l’on regarde leur taille et leur influence politique, elles sont loin derrière les banques françaises.-» Christian Stiefmüller de Finance Watch, interrogé par Bloomberg dans l’article “France Holds Out as Bank Regulators Drive for Basel Overhaul”, publié le 12 juin 2017.
Une article en français sur le même sujet : « Bâle 3 : les grandes banques françaises en pointe du lobbying contre la régulation financière internationale », paru le 15 juin 2017
Voici un bref message de notre nouveau Secrétaire Général,
Benoît Lallemand, aux Amis de Finance Watch.
Il vous donne un avant-goût de ce que Finance Watch vous réserve à la rentrée !
Votre soutien nous est précieux!
Si vous souhaitez contribuer davantage à notre travail, merci de transmettre ce message à vos amis qui pourraient être intéressés. Suivez-nous sur Twitter et Facebook ou faites un don en ligne.
 
Copyright © 2017 Finance Watch, All rights reserved.
Thank you for registering as a Friend of Finance Watch. We value your support !
Our mailing address is:
Finance WatchRue d'Arlon 92Brussels 1040 Belgium
Add us to your address book
Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list

Teilen Sie diesen Newsletter

Verwandte Newsletter

© 2019