Comment les nouveaux accords de commerce menacent la stabilité financière

8 Monate vor
  • Html
  • Text
Bulletin d'information aux Amis de Finance Watch - Octobre 2018

Bulletin d'information aux Amis de Finance Watch - 
Octobre 2018  

Afficher dans votre navigateur
English | Deutsch

Comment les nouveaux accords de commerce menacent la stabilité financière

Dix ans après la crise, les protections mises en place pour nous prévenir d'une autre grande crise financière sont insuffisantes....
Or le CETA et d’autres accords de commerce en préparation comme le JEFTA, TTIP ainsi que le Brexit risquent de fragiliser la capacité des États à réguler la finance à l’avenir, par exemple en interdisant l’usage de certains outils pour limiter la taille du bilan des banques, lutter contre la spéculation, encadrer voire interdire certains produits ou acteurs financiers.
Mis en place dans l’espoir de doper la croissance, ces accords dits de  « nouvelle génération » pourraient faciliter l’action des lobbies dans leurs tentatives de suppression de règles ou normes qui feraient obstacle aux échanges. Il y est prévu que toutes les législations existantes et futures soient évaluées en fonction de leur impact sur le commerce, peu importe leurs effets sur la santé, l’environnement ou la stabilité financière. 
C’est pourquoi l’Institut Veblen et Finance Watch ont publié ce mois-ci un rapport pour alerter les citoyens et appeler les élus à refuser de signer ces accords en l’état. Les principales conclusions de ce rapport sont résumées dans cet article sur notre blog et dans le webinaire (en anglais) qui l’accompagne.
Dans une tribune au Monde du 2 octobre 2018 intitulée « Les accords de libre-échange hypothèquent les chances de réguler efficacement la finance », un collectif de vingt et un économistes alerte également sur les risques de ces accords de commerce en se basant sur notre rapport.

La fête continue… en dessin animé

Depuis notre premier épisode sur les exigences de fonds propres, nous avons publié trois nouvelles animations pour montrer de manière humoristique que l'occasion d'un réalignement fondamental du secteur financier a été manquée après la crise. (en anglais)
 
Épisode 2 : « Quand la finance se rachète »
Dans cet épisode, nous essayons d'expliquer le concept des externalités négatives et son lien à la finance. Tant que les signaux de prix n'intègrent pas les externalités négatives, la finance verte restera une niche.
 
Episode 3 : « Un toast au populisme »
Nous y rappelons que les partis extrémistes obtiennent toujours plus de votes après une crise financière, ce qui implique que la déréglementation financière présente un danger pour nos démocraties.
 
Pour regardez l'episode 4 « Pile je gagne, face ils perdent », cliquez sur la vidéo ci-dessous:

Episode 4: “Pile je gagne, face ils perdent”
Dans cet épisode, nous rappelons le lien entre les bonus et émoluments des traders et le risque systémique. Car #10ansAprès, le casino de la finance est ouvert à nouveau...
Change Finance Forum #2
L’année dernière, notre  « Change Finance Forum » a rassemblé 200 leaders d'opinion, militants, universitaires, experts, praticiens de l'économie et de la finance durable et des citoyens engagés de 19 pays et de 4 continents.
Un an plus tard, nous nous appuyons sur ce succès pour vous inviter à la deuxième édition de ce forum dont l’objectif est de joindre nos forces pour changer la finance !
 
Le programme détaillé sera bientôt disponible sur la page de l’événement. Nous vous invitons à vous inscrire dès aujourd'hui pour réserver votre place (veuillez noter que les sessions du forum se déroulent en anglais).
L’histoire secrète du casse du siècle
Une nouvelle enquête transfrontalière a révélé que des escroqueries fiscales menées par les plus grandes banques de l'UE ont coûté 55,2 milliards d'euros aux Trésors publics européens. Ces escroqueries, qualifiées de "plus grand vol à l'étalage fiscal de l'histoire européenne", impliquent de nombreuses grandes banques européennes.
 
C’est grâce à l’enquête d’un collectif de journalistes de 19 médias européens, dont  “Le Monde” que nous connaissons l’ampleur de ces stratagèmes. Un grand merci à eux !
 
Ce nouveau scandale de la finance concerne les dividendes. Pour les empocher sans être taxés par l’Etat, certains actionnaires transfèrent leurs actions vers l’étranger. C’est ce que l’on appelle, dans le milieu de la finance, le « CumCum », de la locution latine qui veut dire « avec ». Avec la technique du « CumEx », (« avec » et « sans »), des actionnaires peuvent se faire rembourser par l’Etat des taxes qu’ils n’ont en réalité jamais payées. Pour plus d’explications, regardez cette vidéo de 5 min :
« CumEx Files : comment arnaquer le fisc avec la Bourse"»
(Le Monde)
BNP Paribas – L’histoire d’une dérive
Ce 4 octobre a été une date importante pour BNP Paribas, première banque européenne. Pour la première fois, un documentaire indépendant retraçant son histoire et appuyé sur des dizaines d’interviews passait sur une chaîne de télévision (France 3).
Nous vous proposons de lire cette synthèse éclairante du documentaire par Jérôme Cazes.
« BNP Paribas - Dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne » (France 3)
Nous avons besoin de vous pour changer la finance!
 
SOUTENEZ-NOUS
En soutenant Finance Watch, vous participez à contrebalancer le lobby financier et à démonter les mythes que le secteur financier utilise pour protéger ses privilèges.
 
Copyright © 2018 Finance Watch, All rights reserved.
Thank you for registering as a Friend of Finance Watch. We value your support !
Our mailing address is:
Finance WatchRue Ducale 67 b3Brussels 1000 Belgium
Add us to your address book
Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list

Teilen Sie diesen Newsletter

Verwandte Newsletter

© 2019